Switch Language

Qu’est-ce qu’une grippe?

Les influenzavirus: agressifs et susceptibles de muter

La véritable grippe est une infection virale aiguë et très contagieuse des voies respiratoires. Elle est causée par des influenzavirus qui sont nettement plus agressifs que les virus «normaux» responsables des refroidissements.

La structure superficielle des agents pathogènes de la grippe se modifie en permanence, à tel point que notre système immunitaire ne reconnaît plus le virus d’une saison à l’autre. De ce fait, le système immunitaire du corps ne peut pas bâtir d’immunité durable: même après avoir vaincu la maladie, nous pouvons toujours attraper à nouveau une grippe. 

Les épidémies de grippe, différentes tous les ans

Les influenzavirus sont à l’origine d’épidémies de grippe qui commencent à la fin de l’automne et durent pendant tout l’hiver. L’air sec pendant ces mois froids de l’année explique «l’activité hivernale» du virus. Le chauffage intérieur assèche notamment rapidement les gouttelettes chargées de virus (p. ex. dans la toux. Il reste alors des particules minuscules (aérosols) qui sont si petites et légères qu’elles ne tombent pas immédiatement au sol. 

Lorsque plusieurs personnes se retrouvent dans des espaces clos en hiver, les influenzavirus peuvent alors facilement se propager dans l’air ambiant via les gouttelettes et les aérosols.

La grippe n’est pas qu’une infection grippale

Au quotidien, on utilise souvent à tort le terme de grippe pour désigner d’autres infections des voies respiratoires moins dangereuses. 

Citons par exemple la «grippe estivale»: les symptômes de cette infection grippale – rhume, toux, maux de gorge, maux de tête et courbatures, éventuellement fièvre – ressemblent à ceux d’une vraie grippe. Cependant, la grippe a une évolution nettement plus intense et peut entraîner des complications sévères.

 

Influenzavirus: les agents pathogènes responsables de la grippe

Il y a plusieurs genres d’influenzavirus (A, B et C). Les virus du genre A qui mutent facilement sont particulièrement responsables des épidémies de grippe hivernales. Le monde médical distingue des sous-types en fonction de l’agencement de deux protéines – l’hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N) – sur l’enveloppe du virus. 

En Europe, le A/H3N2 est un sous-type répandu d’influenzavirus. Des variantes du virus A/H1N1 ont également déclenché plusieurs graves épidémies de grippe, y compris la grippe espagnole de 1918–1920.