Switch Language

Maux de tête

L’impression d’avoir le crâne dans un étau en cas de fort refroidissement ou de grippe fait partie des signes désagréables de la maladie. Les maux de tête font ainsi partie de l’éventail de symptômes typiques pour ces deux types d’infections des voies respiratoires. En cas d’infections grippales, les douleurs sont plutôt d’intensité modérée. En revanche, une grippe se manifeste souvent par des maux de tête sévères.

On ne sait pas avec certitude comment se développent les maux de tête en cas de refroidissements et de grippe et quels processus sont précisément en jeu dans l’organisme. Les processus inflammatoires pourraient être à l’origine des douleurs: dans le cadre de la défense contre les virus, le système immunitaire libère des médiateurs chimiques inflammatoires (prostaglandines) qui participent notamment à l’instauration de la fièvre et provoquent les courbatures typiques lors d’infections fébriles.

Maux de tête lors d’infections grippales: les sinus sont-ils responsables?

En cas de grippe la réaction inflammatoire importante associée à une forte fièvre est considérée comme la cause principale des maux de tête. En revanche, en cas d’infections grippales notamment, une inflammation des sinus (sinusite) constitue une explication plus fréquente. 

Les maux de tête liés à l’inflammation des sinus touchent surtout l’arrière de la tête et s’aggravent généralement avec le fait de se pencher ou avec les vibrations. Ils vont de pair avec une pression douloureuse au niveau des sinus touchés – p. ex. au niveau du front en cas de sinusite frontale ou au niveau des joues en cas de sinusite maxillaire.