Switch Language

Complications de la grippe

Maladies concomitantes de la grippe – qui est à risque? 

Une grippe n’est pas une promenade de santé. Même lorsque l’on résiste globalement bien à l’infection, on se sent généralement très malade et il faut quelques semaines pour pouvoir se rétablir complètement. Et l’évolution de la grippe n’est pas toujours sans complications. 

Les complications typiques d’une grippe sont les inflammations. En d’autres termes, des réactions du système immunitaire déclenchées par les influenzavirus ou par des bactéries (ex. pneumocoques): ces micro-organismes ont la partie facile dans l’organisme affaibli par la grippe et colonisent les muqueuses déjà endommagées. 
De telles infections bactériennes secondaires sont souvent plus sévères et plus dangereuses que la grippe elle-même.

Complications de la grippe au niveau des voies respiratoires

Les voies respiratoires sont les premières zones touchées par les complications, étant la principale cible de la grippe: 

  • Gorge et cou: Inflammation de la gorge (pharyngite), inflammation du larynx (laryngite), inflammation des amygdales (amygdalite)
  • Thorax et poumons: inflammation des bronches (bronchite), inflammation des poumons (pneumonie), inflammation de la plèvre (pleurésie)
  • Oreilles / conduit auditif: inflammation de la trompe d’Eustache (catarrhe tubaire), inflammation de l’oreille moyenne (otite moyenne) 
  • Nez: inflammation des sinus (sinusite)

Le cœur et le cerveau peuvent également être touchés

Les bactéries peuvent également passer dans la circulation sanguine et atteindre d’autres organes par cette voie, p. ex.:  

  • Cœur: inflammation du muscle cardiaque (myocardite), inflammation du péricarde (péricardite)
  • Cerveau et système nerveux: inflammation des méninges (méningite), inflammation du cerveau (encéphalite)

Les groupes à risque sont particulièrement menacés

Les conséquences sévères de la grippe ne touchent que très rarement les personnes jeunes et en bonne santé. Cependant, personne ne peut se sentir à l’abri: les complications peuvent en principe toucher tout le monde en cas de grippe.

Personnes présentant un risque particulièrement élevé: 

  • Femmes enceintes ou pendant les semaines suivant l’accouchement
  • Nourrissons et enfants prématurés dans les premières années de leur vie
  • Personnes âgées (à partir de 65 ans)
  • Personnes atteintes de maladies chroniques, en particulier affections cardiaques, pulmonaires ou rénales, diabète, système immunitaire affaibli ou fort surpoids (IMC supérieur à 40)

Consulter immédiatement le médecin en cas de suspicion de grippe

Une pneumonie bactérienne peut rapidement mettre en jeu le pronostic vital. Pour les proches des personnes à risque, la prévention représente ainsi l’élément primordial pour éviter une infection pendant la saison grippale. 

A la première suspicion de grippe, un traitement médical est indispensable afin de maintenir l’infection sous contrôle aussi efficacement que possible.