Switch Language

Grippe: période d’incubation, évolution, durée

Ce qui se passe lors d’une grippe

Bus et trains remplis de monde, intérieurs chauffés et fenêtres fermées, et toujours quelqu’un pour tousser ou éternuer: l’infection est vite arrivée pendant l’épidémie de grippe en automne et hiver. 

Contamination par des gouttelettes ou par contact

Les virus de la grippe se propagent comme une traînée de poudre. Il y a deux voies principales: 

  • Infection par gouttelettes: lorsque nous toussons, éternuons, parlons ou respirons, nous expulsons des gouttelettes fines et minuscules. Celles-ci restent un moment dans l’air – plus elles sont fines, plus elles restent longtemps – et atteignent ainsi les voies respiratoires d’autres personnes. En cas de grippe, les gouttelettes contiennent des virus et peuvent ainsi transmettre la maladie.
  • Infection par contact: lorsque les gouttelettes de mucosités ou de salive infectieuses atterrissent sur les surfaces, p. ex. poignées de porte ou rampes, les virus peuvent y survivre pendant des heures, voire des jours. Si l’on touche la surface souillée (ou serre la main d’une personne infectée) avant de se toucher la bouche, le nez ou les yeux, on peut attraper la grippe.

Période d’incubation: de la contamination à la flambée

L’intrusion des virus de la grippe ne se fait pas immédiatement remarquer. L’attaque de l’organisme est initialement silencieuse. Les agents pathogènes se multiplient en «reprogrammant» les cellules de l’organisme pour en faire des usines à virus. La cellule hôte est désintégrée – et un bataillon de nouveaux virus de la grippe fourmille.

Jusqu’à 100 000 nouveaux virus se développent ainsi par jour. La quantité virale initialement faible croît rapidement pour former une véritable armée qui endommage les muqueuses des voies respiratoires. Cette phase – la période d’incubation – dure de 1 à 4 jours en cas de grippe. 

Le système immunitaire réagit: c’est parti

La maladie se déclare dès que le système immunitaire remarque les intrus. L’organisme déploie alors ses défenses antivirales: fièvre, toux, etc. sont des mesures de défense pour rendre les agents pathogènes inoffensifs. 

Le système immunitaire fait appel à tous les moyens dont il dispose. C’est pour cela que le début d’une grippe est souvent violent. 

Du repos, beaucoup de liquide et de la patience

Pour les malades de la grippe, il s’agit maintenant surtout d’être patient et de laisser le temps au corps de combattre l’infection. Rester alité et boire beaucoup de liquide sont les meilleurs moyens de soutenir le système immunitaire. Les médicaments antiviraux ne sont généralement prescrits par le médecin que pour les personnes particulièrement à risque. Les symptômes grippaux tels que fièvre et douleurs, peuvent être soulagés par des médicaments.

Même si l’on ne se sent pas sévèrement malade, il convient néanmoins de rester chez soi en cas de grippe: en effet, même avec des symptômes légers, la grippe reste fortement contagieuse. 

Une grippe dure une semaine – minimum 

La sévérité de l’évolution et la durée de la grippe varient d’un individu à l’autre. Chez les personnes plus jeunes et en bonne santé, le pire est généralement passé après une semaine. Les symptômes aigus persistent jusqu’à 14 jours, et la faiblesse et la toux durent parfois plusieurs semaines.

En règle générale, le système immunitaire parvient à maîtriser la grippe. S’il atteint ses limites dans la lutte contre les virus et que la maladie ne s’améliore pas ou que la fièvre augmente à nouveau après quelques jours, il convient de consulter – au plus tard– un médecin immédiatement.