Switch Language

Douleurs au dos et au cou

Même si les refroidissements et la grippe touchent en premier lieu les voies respiratoires, l’infection affecte l’ensemble du corps. Les régions qui ne sont pas directement attaquées par les virus peuvent aussi être douloureuses – p. ex. douleurs au niveau du dos et du cou. 

Les douleurs dorsales et au cou sont légion. La plupart des gens en souffrent à un moment de leur vie. Les facteurs déclencheurs typiques des symptômes au niveau du dos et du cou sont par exemple les tensions liées au stress et aux mauvaises postures, les surcharges néfastes (p. ex. du fait d’exercices mal exécutés), les blessures et les maladies de la colonne vertébrale. 

Cependant, une infection virale peut également entraîner des problèmes au dos et au cou.

Grippe ou refroidissement: le dos et le cou souffrent 

Lorsque le dos et le cou font mal dans le cadre d’une grippe ou d’un refroidissement, différentes causes peuvent être en jeu: 

  • Réaction à l’inflammation: tout comme les courbatures classiques, des douleurs musculaires au niveau du dos et/ou du cou peuvent également être déclenchées par la réaction immunitaire. 
  • Tensions: une personne malade bouge moins. De plus, les malades se ménagent parfois afin de soulager les symptômes pénibles liés à la grippe et aux refroidissements – maux de tête, courbatures, problèmes respiratoires liés au nez bouché ou toux douloureuse. Lorsque le corps reste trop longtemps dans la même position, les muscles du dos et du cou peuvent devenir tendus. 

Les douleurs liées à l’infection elle-même ou à l’inflammation disparaissent dès que la maladie est passée. Les tensions s’améliorent généralement dès que nous sommes de nouveau sur pied et reprenons nos activités habituelles. 

Malgré un refroidissement: le mouvement soulage les tensions musculaires

Les personnes qui ont tendance dans tous les cas à souffrir de douleurs au niveau du dos ou du cou peuvent voir leurs symptômes s’aggraver du fait du manque de mouvement et d’un alitement prolongé. Il est particulièrement important qu’elles évitent d’adopter une attitude de ménagement du corps afin de ne pas faire empirer leurs douleurs dorsales et au cou. 

Il est tentant de rester simplement allongé lorsqu’on a mal au crâne et le nez qui coule: une faible activité physique est pourtant le meilleur moyen contre les tensions musculaires. En d’autres termes, il faut se lever de temps en temps et faire quelques pas dès que la maladie le permet. En cas d’infection grippale, une activité physique légère n’est généralement pas un problème. Et une petite promenade en plein air n’est pas seulement bénéfique pour le dos et le cou, mais aussi pour la circulation sanguine et l’humeur.